Site réalisé par Mohammed Elalj © 2008

France, Italie, Belgique, Allemagne, Hollande le CATCH est partout ! en France il sera la vedette du petit écran animé à l’époque par M. Roger Couder …
L’Ange Blanc, ZARAK  des noms qui sonnaient à l’époque comme aujourd’hui Mike TISON ou Zidane !Originaire du Maroc on le verra souvent vêtu de sa tenue traditionnelle et le public aime cela pour organiser des Maroc/Italie ou il fera un point d’honneur à gagner tous ces Match !
Oui, M. El Alami était dans tous les cas le gentil ou plutôt le justicier de la situation !

Moulin Rouge, Olympia , salles Parisienne de renom , le Catch est partout et M. El Alami est également sur toutes les affiches de l’époque, tantôt dans un match à quatre tantôt en solo, il est partout…
Vient le tour des USA ou il représentera le Maroc dans les années 70 lors d’un Gala exceptionnel organisé à New York où les voltigeurs règnent en maître dans la discipline.

Né en 1945 à Fèz au Maroc, M. El Alami grandit dans la médina de Fèz où il se passionne tout particulièrement pour la lutte greco-romaine dès l’âge de 15 ans. Cette passion lui vient entre autres des films qu’il affectionne tout particulièrement comme Spartacus, Les gladiators
Inutile de préciser qu’il aime la bagarre de rue et prend un malin plaisir à y participer.
Cette passion pour la lutte le conduit très rapidement à devenir un grand champion de lutte au Maroc et très vite il investit dans une salle de sport où il forme de nombreux jeunes à ce sport.
A cette époque, le CATCH est à son apogée en Europe et il est très vite repéré en 1967 par des managers Français lors d’un tournoi entre la Maroc et la France à Fez et il voit en lui un potentiel important pour devenir un catcheur d’envergure Internationale !

Il décide donc, son contrat en poche, de quitter le Maroc pour démarrer une carrière internationale de Catcheur professionnel.

Les choses vont aller très vite, il enchaîne les combats, puis les tournées et devient en quelques mois la coqueluche des foules en délires du fait de ses ciseaux aériens qui deviendront sa spécialité légendaire.

Les contrats pleuvent en Europe, puis à l’International où on lui demandera de devenir un vengeur masqué  sous le nom de : « KAMIKAZ »



Malgré un planning de fous et des voyages non stop il trouve le temps de se marier avec son amour d’enfance qui le rejoint à Paris où il élut domicile très rapidement. Après 2 ans de voyages non stop son épouse donne naissance à son premier enfant : un garçon !

Celui-ci ne manquera pas de l’accompagner durant toute sa carrière qui s ’est arrêté durant les années 90, le catch devenant progressivement abandonné au profit d’autres spectacles.
Toutes les bonnes choses ont une fin et il a fallu troquer les cris des foules en délires pour une vie de famille simple mais riche en événements heureux.

Il est aujourd’hui grand-père et compte pas moins de 4 petits enfants dont un adore ce fabuleux sport qu’est : Le CATCH !